, ,

Orange Amps lance ses pédales d’effet rétro des années 1970

Aujourd’hui, Orange Amplification annonce le retour de trois pédales d’effets emblématiques – l’Orange Phaser, l’Orange Sustain et l’Orange Distortion – avec les caractéristiques vintage du trio retravaillées pour le présent. 

L’histoire moderne de ces unités classiques commence en 2019, lorsqu’un forum Orange s’est enflammé pour une photo de la pédale Sustain du début des années 1970, longtemps abandonnée, avec son facteur de forme démesuré et sa typographie art nouveau. Peu de temps après, un schéma dessiné à la main, avec des marques d’anneaux de tasses de thé, des gribouillis au Biro et une écriture bancale, est apparu à la suite d’un appel à l’aide en ligne concernant le contenu de la solide boîte orange. 

La suite de l’histoire s’écrit d’elle-même : au fur et à mesure que l’on découvrait de nouvelles informations sur le Sustain et ses deux frères, la Distorsion et le Phaser, les magiciens de l’atelier Orange ont entrepris de refaire ces bêtes, en conservant leurs qualités les plus appréciées et en incorporant les caractéristiques contemporaines (LED, entrées CC, etc.) que l’on attend des pédales d’effets du 21e siècle. Le résultat est trois pros chevronnés fabriqués au Royaume-Uni, réajustés et prêts pour l’ère moderne. 

Le premier est le Orange Sustain qui adoucit et régule les sons de guitare, agissant comme un overdrive pour les sons clairs avec un supplément de sonorité et de chaleur. En augmentant le volume sans altérer la pureté, et en rendant les parties faibles plus fortes et les parties fortes plus faibles, il offre une version expressive, nuancée et tridimensionnelle de l’effet sustain/compresseur. 

Et puis il y a le Orange Phaser le plus simple et le plus élégant des reboots, avec un seul bouton et une seule fonction : apporter un doux tourbillon psychédélique à n’importe quel équipement, son cadran modulant les sons de guitare, des balayages ouatés aux coups secs en passant par des impulsions insistantes et tourbillonnantes kaléidoscopiques. Avec un circuit à quatre étages issu des schémas originaux, combiné à des techniques modernes pour réduire le bruit de fond, le Phaser d’Orange donne un maximum d’effet avec un minimum d’efforts. 

Et enfin, il y a le DistorsionOrange avec une apparence vintage sur le dessus mais un tout nouveau circuit sous le pont, remplaçant la conception de diodes dos-à-dos de l’original par un circuit d’ampli et une pile de tonalité avec des aigus réglables par l’utilisateur. Un nouveau design ne signifie pas un nouveau son : l’Orange Distortion conserve tout le mordant, le grondement, la chaleur et le hurlement de son prédécesseur des années 1970, des textures grasses et graveleuses aux cris brûlants et à la saturation maximale.

C’est un sacré coffret : ensemble, ils forment un trio de pédales d’effets qui n’est pas seulement un hommage parfait à l’un des âges d’or du rock, mais qui est également adapté à toute installation moderne. Avec une grande empreinte, un châssis en aluminium résistant et un look classique, un simple coup d’œil aux pédales vous permettra de vous téléporter 50 ans en arrière. Ensuite, le fait d’appuyer sur les pédales complète le voyage dans le temps : elles sont peut-être nouvelles pour 2022, mais avec les pédales vintage d’Orange, la chanson reste la même. 

Pour plus d’informations sur ces nouvelles pédales fabriquées au Royaume-Uni, regardez la vidéo de lancement sur https://youtu.be/zwi3AZT_xts et apprenez-en plus sur orangeamps.com.

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.